ZARMA – Triangle France


visuelzarma

« Faire Zarma », c’est « faire style », « faire semblant . » Cette question de la mimésis, inhérente à l’histoire de l’art peut trouver lors d’une résidence artistique une nouvelle incarnation. En effet, il n’est pas innocent de venir confronter sa recherche artistique à la tumultueuse ville de Marseille. Les problématiques identitaires émergent toujours de manières plus ou moins avouées. Cette ville bouscule les sens de ses visiteurs pour finalement leur faire prendre le rythme de ce marasme culturel. Andreas, Hélène et Hayan s’appliquent à souligner la culture populaire et les particularités de la zone géographique qui les accueille, tant dans le domaine architectural, qu’historique, social ou musical. Chacun n’a cependant pas la prétention de devenir un caméléon phocéen. Il s’agit, de manière plus ou moins consciente, de réaliser un patchwork des contradictions marseillaises qui pulvérisent nos repères et nos schémas de représentation au quotidien et de leur offrir une nouvelle lisibilité.